MERL Tech se montre très circonspect sur l’utilité réelle des Blockchains en Entreprise. Dans sa dernière étude, ses observateurs constatent qu’aucun des 43 projets suivis en 2018 n’a abouti aux avantages attendus…

Selon le Gartner, toute innovation suit une trajectoire particulière qui, après un fort pic de battage médiatique et de frénésie née de la nouveauté, connait un rude retour à la réalité avec les premières déconvenues et la prise de conscience de limites très éloignées des fantasmes de l’excitation du départ, pour ultérieurement suivre une courbe d’adoption progressive vers la maturité. Évidemment, les innovations ne parcourent pas cette courbe avec la même célérité mais aucune ne semble y échapper (sauf celles qui ne vont pas au bout et sont abandonnées en cours de chemin). Pour certaines, il faut des dizaines d’années avant que les premières applications se concrétisent. À l’instar des technologies Blockchain, d’autres la parcourent à vive allure. Après avoir été tout en haut de la phase frénétique en début d’année, la Blockchain se retrouve au « fond du trou » en cette fin d’année.

Retour à la réalité

Les spécialistes ont beau promettre que la Blockchain transformera les Business bien au-delà de ce qu’Internet a pu les impacter, la réalité du terrain se révèle pour l’instant bien plus contrastée. En effet, une récente étude MERL Tech (communauté spécialisée dans l’évaluation de l’impact des technologies) révèle que sur 43 initiatives Blockchain surveillées en 2018 aucun projet ne semble avoir atteint ses objectifs. Selon Forrester, 2019 s’annonce même comme un « Blockchain Winter ». L’heure de la frustration et du manque de résultat semble avoir sonné. 
Pour autant, il serait dénué de sens d’en conclure que la technologie est mort-née et sans avenir. Les auteurs de l’enquête reconnaissent d’ailleurs que ces premiers projets pilotes et POCs ne sont pas sans valeur ne serait-ce que parce qu’ils invitent les entreprises et leurs partenaires à se poser la question « que faisons-nous, pourquoi le faisons-nous, et comment pouvons-nous le faire mieux ? ».

Les entreprises ont mis la charrue avant les bœufs

Pour Gartner, l’étude de MERL n’est pas une surprise et traduit simplement l’évolution classique d’une technologie complexe, mal maîtrisée, mais néanmoins prometteuse. Ses analystes avaient d’ailleurs prévenu début 2018 que « 99% des projets Blockchain d’entreprises n’aboutiraient probablement pas, parce que 99% des projets n’ont simplement pas besoin de cette technologie ».
La Blockchain n’est évidemment pas une réponse universelle à toutes les problématiques. Typiquement, il existe des technologies alternatives plus simples et plus rapides à mettre en œuvre quand on a simplement besoin d’un registre distribué inaltérable (AWS vient d’ailleurs de lancer sa QLDB, Quantum Ledger Database, pour répondre à de tels besoins simplifiés). Forrester prédit d’ailleurs qu’en 2019 nombre de projets débutés sous le terme « Blockchain » se concrétiseront en réalité sous le terme « DLT » (Distributed Layer Technology) à la fois pour mieux se distancier des cryptomonnaies mais aussi par la simplification de leur approche technique.
En outre, les thématiques dans lesquelles la Blockchain se montre particulièrement prometteuse, comme la Supply Chain, l’échange de documents juridiques, l’immobilier ou encore la sécurité des IOT, nécessitent du temps avant de pouvoir être mises en œuvre et de s’imposer. Fin août, un rapport Gartner révélait que seulement 3,3% des entreprises interrogées avaient déployé un projet Blockchain en production. 

Des technologies immatures

Comme le souligne Mr Cearley, Vice President Gartner Fellow, « Les technologies et les concepts actuels de blockchain sont immatures, mal compris et n’ont pas encore été éprouvés à grande échelle sur des missions critiques. ». Après tout, les technologies existantes telles qu’Hyperledger ou Ethereum demeurent très récentes et continuent d’évoluer à un rythme rapide. Certes, l’arrivée de solutions « BaaS » (Blockchain-as-a-Service) chez tous les grands Clouds permet d’accélérer les POCs et les recherches. Mais ces offres jusqu’ici trop basiques sont, elles aussi, en évolution rapide et ne commencent que maintenant à s’enrichir. Pour Forrester, la situation sera semblablement la même en 2019, le cabinet d’études prédisant même l’émergence de nouveaux compétiteurs sur ce marché naissant des technologies Blockchain. Forrester s’attend aussi à les voir s’infiltrer dans de nouveaux domaines à commencer par l’univers de la publicité en ligne afin de permettre aux annonceurs de mieux repérer les abus, les tricheries et les gaspillages.

Sources:

MERL Tech : Blockchain for International Development: Using a Learning Agenda to Address Knowledge Gaps
Gartner – Top 10 Strategic Technology Trends for 2019
Forrester – Predictions 2019: Steady Evolution In Blockchain Will Continue, Unless Disillusionment Causes A “Winter”